FESTIVAL DES VIEILLES CHARRUES
« THE Festival »

 

 

ORIGINES DU FESTIVAL ET DE L’ASSOCIATION

Tout a donc commencé par une kermesse au bord de l’eau, avec très peu de musique et beaucoup de bonne franquette, des grillades (de bison, tout de même !) et des jeux incroyables, tels le lancer de botte (« gauche, pointure 42 ») ou l’inévitable « tirer de charrues ». Organisée à Landeleau, près de Carhaix, la première mouture réunit quelque 500 convives, principalement des potes de potes.

Un succès tel qu’il est décidé l’année suivante de réitérer l’expérience et d’ouvrir à un public plus large, d’inviter des fanfares et même d’enfoncer le clou côté parallèle brestois : un port est reconstitué en eau douce, avec son phare et son café.

2000 personnes y accostent. Plus question de s’arrêter ! Les copains et les parents viennent prêter main forte pour la logistique. En 94, le thème choisi (clin d’œil à la situation économique préoccupante du Centre Bretagne) est le désert. En plus des animations proposées, un concert « digne de ce nom » (avec scène et sono) est organisé.


5000 personnes se pressent dans l’oasis pour profiter d’une journée dépaysante (courses de chameaux !) et applaudir, entre autres, Dolly & Co ou les Satellites. Le succès est énorme et l’association, un peu dépassée par les événements, songe qu’il faudrait peut être, pour la prochaine fois, penser à prendre une sécurité (faute d’avoir eu l’idée plus tôt, le programmateur sera obligé de dormir toute la nuit sur la scène pour surveiller le matériel !).

Il devient risqué d’avoir autant de monde au bord de l’eau, le site semble soudain exigu ... Conclusion : il faut déménager.

La municipalité de Carhaix, toute proche, propose alors son champ en plein centre ville. Bien sympa tout ça, mais pour le "tirer de charrues", les choses risquent d'être plus difficile sur le bitume. Il est donc impératif de trouver de nouvelles attractions.

La musique, jusque là simple ingrédient de la fête, arrive en force : 3 jours de concerts sont programmés. Après le choix d'un nom irrévérencieux, une nouvelle exigence se dessine, utopiste de premier abord, toujours dans l'auto-dérision et teintée d'un zeste de provocation malicieuse : "pourquoi toujours devoir faire des bornes pour aller voir les stars, désormais elles viendront à nous ! ".

La kermesse se réoriente clairement en un festival et une poignée de rescapés d'un autre festival breton (Tamaris) vient prêter main forte à l'équipe déja en place.

D'ores et déjà l'éclectisme prévaut. Il en faut pour tous les goûts, toutes les générations et toutes les bourses: Blues Brothers, Silencers et Ar Re Yaouank (première édition urbaine en 95) offre une douzaune d'artistes pour 30 francs la soirée.

Le succès est de nouveau au rendez-vous et l'affiche prend de l'ampleur l'année suivante (Lavillers, Le Forestier, Zebda, Franck Black ou Miossec). En 97, onze artistes sont annoncés (Nougaro, Birkin, LKJ, Simple Minds et James Brown en tête d'affiche.

Cette édition explosive aura un tel retentissement que le festival devra à nouveau déménager.

En 98, le site de Kerampuilh, avec sa forme d'amphithéâtre naturel et ses nombreux hectares de champ, s'impose de lui même comme le décor idéal. Durant un mois, en amont du festival, une véritable ville y voit le jour, avec ses quartiers, ses règles de vie et ses kilomètres de cables.

Tout prend de l'ampleur soudain ! Après avoir hésité longtemps entre 3 et 4 jours de festivals, les laboureurs ont fini par se prononcer pour l'option la plus longue, en ouvrant la grande scène dès le Jeudi soir. Une formule approuvée depuis la venue de Johnny Hallyday qui permet de sortir du cadre horaire plus strict des autres journées.

Derrière les Vieilles Charrues, c'est tout un territoire, toute une population, qui a décidé de se retrousser les manches pour montrer aux habitants des pays du COB (Centre Ouest Bretagne) que des choses étaient encore possibles dans cette Bretagne intérieure que d'aucun disait moribonde et sans avenir.

Avec le festival des Vieilles Charrues, c'est un événement culturel qui rend possible une expérience d'économie solidaire. Grâce à l'effort de tous, près de 240 000 personnes sont accueillies à Carhaix chaque été. Ce succès assure la bonne santé économique de l'association qui s'autofinance à plus de 99%.

Les bénéfices complémentaires sont en partie redistribuées aux associations qui œuvrent bénévolement à la réussite du festival, contribuant ainsi à leur fonctionnement et au rôle prépondérant que tient le secteur associatif dans le tissu économique et social de notre région. Le reste est utilisé par les Vieilles Charrues pour 2 types de projet : Un travail de développement culturel à l'échelle du COB et de la Bretagne par les Jeunes Charrues ou le nouveau projet de centre de valorisation et de formation des Vieilles Charrues.

Des projets structurants sur le territoire du COB. Les Vieilles Charrues ont ainsi aidé à l'implantation du lycée Diwan à Carhaix, à la rénovation du château de Kerampuilh à l'émergence d'un équipement multimodal complémentaire du centre culturel existant à Carhaix: l'Espace Glenmor. Cette dynamique insufflée par le festival est perceptible dans la vie locale où l'envie d'entreprendre est forte.
 

Mais il reste beaucoup de travail à accomplir avant de parvenir à implanter solidement un nouveau développement synonyme d'emploi et d'avenir pour les jeunes centre-bretons. L'association les Vieilles Charrues doit continuer à aller de l'avant dans ses activités culturelles, pour continuer à être l'un des moteurs de son territoire, sans jamais oublier que l'économie d'un festival de plein air est fragile et que cela peut s'arrêter bien plus rapidement que ça ne s'est construit.


ECO-FESTIVAL :

Le Festival des Vieilles Charrues est un des événements musicaux et culturels les plus importants en Europe. Les organisateurs se doivent de montrer l’exemple en matière de développement durable.
 
Si l’identité du festival est d’abord perçue au travers de ses projets artistiques et culturels, la production de cette manifestation dépasse largement cette unique dimension et constitue un maillage d’actions variées et complexes.
 
Loin de correspondre à l’image de l’événement festif « machine à rêves », la production du festival se confronte à tous les problèmes d’aujourd’hui : transports, gestion de site, économie d’énergie, santé et prévention des risques etc.
 
A la fois attentif et soucieux de ses impacts, le festival s'engage pour développer de manière durable ses actions et son environnement social, écologique et économique.


Déchets : Objectifs : Réduire le volume de déchets incinérés. Augmenter la qualité du tri, avec la participation de tous les acteurs du festival. Collecte et tri sélectif des déchets.
 
Le festival se mobilise pour préserver la propreté des prairies de Kerampuilh. Différentes poubelles sont installées, à la fois pour le public, et pour les équipes des Vieilles Charrues. Depuis 8 ans, les salariés et les bénévoles qui travaillent dans les restaurants, les bars et les différents services sont sensibilisés au tri des déchets. Les festivaliers sont également invités à pratiquer le tri sélectif dans les campings, où des zones spécifiques de collecte sont implantées et où des sacs de tri et des consignes sont distribués.
 

PROJETS DE L'ASSOCIATION :

Pour les Vieilles Charrues, s’impliquer dans la vie locale ne se limite pas à déplacer les foules vers Carhaix le temps d’un week-end. L’association agit au quotidien, sème des idées à l’année et surtout construit le futur de son territoire en participant directement à l’élaboration de projets structurants.


Le Verger :

Septembre 2008, la production du Festival émettait le souhait de donner plus de surface aux festivaliers afin d’augmenter leur confort et de fluidifier leurs déplacements. Les Arts de la Rue se trouvaient auparavant dans la Garenne, ce qui engorgeait ce lieu dédié avant tout, au repos et à la restauration des festivaliers.

L’idée fut donc de délocaliser ces Arts de la Rue dans un espace attenant, qui leur sera entièrement dédié : le Verger. Il fut entrepris de réhabiliter un terrain en friche d’environ 1 hectare au total, de stabiliser le sol, d’y créer des réseaux d’eaux potables, usées et pluviales, d’y enterrer des gaines afin de faciliter l’électrification du lieu et d’y planter des poteaux d’éclairage.

6 mois s’écoulèrent entre la phase de conception, l’élaboration du cahier des charges et la fin des travaux. Aujourd’hui 4500 m² sont dédiés exclusivement aux Arts de la Rue et le reste à la logistique alimentaire et à la régie technique du Festival.


Centre de valorisation :

Encore en chantier, le dernier né des projets, un peu fou des laboureurs est un lieu permettant à l'année de vivre la magie des Vieilles Charrues : un « centre de valorisation et d'interprétation » du festival.

Un peu comme un musée mais en plus vivant et interactif ! Prévu sur l'ancienne aire d'accueil des gens du voyage, la structure accueillera des expositions temporaires mais également des formations, permettant aux équipes des Charrues de partager le savoir faire acquis sur le terrain durant les 18 dernières années : ou comment au delà du spectacle vivant développer tout un panel de comportements solidaires et durables !
 

Espace Glenmor :

Inauguré en 2001, dédié à la culture, salle de concert et de cinéma, très attendu de la population du Centre Bretagne, l'Espace Glenmor s'est vite révélé trop juste avec ses 650 places en amphithéâtre.

En 2004, les Charrues participent donc au financement d'une nouvelle tranche, dotant les lieux d'une salle complémentaire, permettant d'accueillir en plus des spectacles, des conférences et des congrès.

Résultat : un nouvel outil au service du développement et de l'attractivité du Poher. Mais également du festival lui-même ! Durant la période de préparation comme au cœur de l'événement, les lieux accueillent les troupes de bénévoles, se transformant presque un mois durant en grand réfectoire convivial. Durant l'année, il prête également ses murs à d'autres manifestations organisées par l'association, comme Les Vieilles Charrues Remettent le Son ou la fête des bénévoles, le célèbre « Retour des laboureurs ».


Le Château de Kerampuilh :

Pour les Charrues, le souci de préserver le patrimoine local ne s’arrête pas à la quête de souvenirs. Deux ans après avoir lancé « Les Mémoires du Kreiz Breizh», l’association se penche sur le sort du château qui donne son nom au site du festival : Kerampuilh, une vieille bâtisse bien mal en point, que la commune seule n’a pas les moyens de restaurer.

Les revenus du festival permettent de lancer une première tranche de travaux, portant sur l’extérieur du bâtiment. D’opérations de « premiers secours » en ravalement soigné, au fil des ans, le monument retrouve tout son panache au point de réussir cette année à séduire la Région.

On vient d’apprendre que des négociations étaient sur le point d’aboutir entre la municipalité et la Bretagne qui pourrait y installer un certain nombre de services !

Les mémoires du Kreiz Breizh :

Après s’être souciées de l’avenir, Les Charrues, l’année suivante, misent sur leurs racines et créent une cellule dédiée au patrimoine centre-breton : « Les Mémoires du Kreiz Breizh ». Aidé par l’Université de Bretagne et différentes collectivités, le service constitue vite une incontournable mémoire vive et restitue ses travaux via un magazine passionnant. En 2005, le projet a pris une telle ampleur qu’il peut voler de ses propres ailes.

Devenues une association indépendante, les Mémoires bénéficient toujours du soutien des Vieilles Charrues, qui continuent à veiller à leur avenir, participant à l’aventure sous forme de dons.

Le Lycée Diwan:

Dès ses débuts de "grand", sur le site de Kerampuilh, le festival s'est positionné comme un acteur engagé du territoire. Ses bases consolidées, l'édition suivante assurée, il a tout de suite mis la main à la poche en investissant là où on ne l'attendait pas forcément: l'aide à l'implantation d'un lycée Diwan (bilingue breton/français), le seul, encore à ce jour, en Bretagne.

Grâce à l'argent des Charrues, les locaux vétustes d'une ancienne maison de retraite ont pus être convertis en dortoirs prêts à accueillir de nouvelles générations de jeunes bretonnants, un symbole fort, à tous les niveaux, marquant tout à la fois le dynamisme d'un pays et d'une culture.
 

LES JEUNES CHARRUES :


Depuis 1996, les Jeunes Charrues en concert soutiennent et accompagnent les jeunes talents musicaux de Bretagne et de Basse Normandie.

Elles leur permettent de côtoyer les plus grands artistes lors du festival des Vieilles Pour participer, il suffit au groupe ou à sélectionner son territoire d'inscription, remplir le formulaire en ligne, télécharger trois morceaux et un visuel de présentation.

Seuls impératifs : ne pas être signé sur le label d'une maison de disque d'envergure nationale ou internationale, et résider sur le territoire d'inscription.

Bretagne et Basse Normandie divisées en 10 pays. Chacun organise, de Mars à Avril, une soirée - concert Jeunes Charrues, gratuite, avec 4 ou 5 groupes sélectionnés sur l'écoute de leur démos en ligne.

Ces concerts sont l'occasion pour une cinquantaine de formations en devenir, de jouer devant un large (8000 spectateurs en 2010). A l'issu de chaque soirée, un jury constitué de professionnels, journalistes et acteurs locaux, désigne l'artiste vainqueur.

Les 10 lauréats ainsi désignés inscrivent leur nom à la programmation des Vieilles Charrues. Pour préparer leur prestation au festival, ils bénéficient aussi d'un accompagnement artistique autour des techniques de la scène et participent à une formation théorique de quatre jours, dispensée par des professionnels de la musique.

Suite à leur prestation pendant les trois jours du festival, le jury élit un vainqueur. Celui-ci ouvrira le festival l'année suivante sur la scène Kerouac.

Les Membres du bureau de l'association :

Co- Présidents : Jean-Luc Martin et Jean-Philippe Quignon
Trésorier :  Paul Hély
Trésorier adjoint :  Richard Jaffrennou
Secrétaire :  Nadine Troadec
Secrétaire adjoint :  Céline Kergonnan
Référent technique : Philippe Martin

Le conseil d'administration est composé de 21 membres.
 

L'équipe bénévole :

Culturelles, caritatives ou sportives, 110 associations joignent chaque été leurs efforts et leurs effectifs à ceux des Vieilles Charrues.
 Ce sont les fameux « laboureurs », garants de l’esprit Charrues ! Ils étaient plus de 5.000 en 2009 à donner de leur temps pour le festival, tout en contribuant par leur présence à faire avancer les projets de leurs structures respectives. Les Charrues, en effet, ont élaboré un système de solidarité inter-associative, nouvelle étape originale sur la voie du développement durable. A la rentrée (sous réserve que le festival soit bénéficiaire !), les Vieilles Charrues versent aux associations ayant participé une donation financière proportionnelle à leur investissement humain.

C'est un véritable effet papillon qui est ici revendiqué. Imaginer que l'investissement collectif bénévole sur un festival de musique puisse avoir des conséquences socio-culturelles sur le territoire local comme à l'autre bout du monde est une grande fierté pour tous.

Adresses utiles :

Bureau du Festival : 17 Place de la mairie - BP 204 – 29 834 Carhaix cedex
Tel : 02 98 99 25 45
Fax : 02 98 99 25 46

Site internet : "www.vieillescharrues.asso.fr"

Billetterie :

Les tarifs sont indiqués au bas de la page, détaillés à chaque édition.

DEMI TARIF :

Demi tarif pour les 9-14 ans disponible uniquement dans les points de vente physiques Gratuité pour les enfants de moins de 9 ans. Une pièce d’identité sera systématiquement demandée à l’entrée du site du festival.

Attention aux faux billets. N’achetez vos places que dans les points de vente officiels. Vous pouvez vous voir refuser l’entrée au festival, où les contrôles sont systématiques.

Bourse aux billets :

La bourse aux billets officielle Vieilles Charrues, mise en place en partenariat avec zePASS.com, vous offre la possibilité d'acheter et de revendre vos billets dans un cadre légal et sécurisé. Vous êtes ainsi sûr de ne pas participer au marché noir et d’acheter au même tarif que celui indiqué sur le billet, en toute sécurité

PRATIQUE :

POUR VENIR :

Vous trouverez toutes les infos pratiques et très détaillées sur le site des Vieilles Charrues. N'hésitez pas à le consulter.

DORMIR :

En 2012, le Festival des Vieilles Charrues et l’Office de Tourisme de Carhaix et du Poher s’allient pour améliorer les offres et les demandes d’hébergements.

 Les hébergements que nous proposons font l’objet d’un suivi en amont et en aval: En outre, des contrôles sous forme de visites chez un certain nombre de particuliers et de professionnels sont organisées tous les ans , afin de vérifier le bon respect des annonces proposées.

Camping :

L'accès au camping du festival est gratuit mais il est réservé aux détenteurs de billets qui devront les présenter à l'entrée. Le camping, qui s'étend sur 30 hectares et des pâquerettes, est équipé de sanitaires et de douches chaudes et froides (pour bien se réveiller le matin ou plutôt à midi pour certains).
 
Le camping est exclusivement réservé aux tentes.
 
Un accueil est assuré jour et nuit. Il vous informe sur les emplacements disponibles, les règles de sécurité, les services accessibles (transports, petits-déjeuners). Vous pouvez également y trouver les horaires de passage des artistes ou la localisation des postes de secours.
 
Une consigne est prévue pour garder vos objets de valeur en toute sécurité, tel un authentique coffre-fort du Far West.
 Néanmoins nous conseillons nos amis festivaliers de venir sans objet de valeur (C'est mieux !).
 
Cette année, impossible de rater les services de restauration (petit déjeuner, snack…) : ils sont situés le long du chemin qui mène aux campings.
 
De nombreux stands et animations vous seront proposés pendant 4 jours.
 

EDITION 2012


Pour sa 21ème édition qui s'est tenue du 19 au 22 juillet inclus, les programmateurs ont, une fois encore, fait un travail exceptionnel pour proposer un spectacle quantitatif et qualitatif.

Jugez plutôt :

JEUDI :
Portishead
Keziah Jones
Don Rimini
Django Django
LMFAO
Zebda
Stuck In The Sound
Rover
Beat Assaillant
Breakbot
La Rumeur
Baadman
Im Takt

VENDREDI :
The Cure
Martin Solveig
Thomas Dutronc
Brigitte
Metronomy
Bloc Party
Youssoupha
Other Lives
M83
Hollie Cook
Baxter Dury
Triggerfinger
El Hijo De La Cumbia
Rich Aucoin
Sin Antesia
Danyel Waro
Soig Siberil
Colin

SAMEDI :
Sting
Justice
Hf Thiefaine
Kiril Djaikowski + Guests
Selah Sue
Rodrigo & Gabriela y C.U.B.A.
The Rapture
Irma
C2C
Busy P
Sallie Ford & the Sound
Outside
Kanka
Balthazar
Christine
Badume’s Band et
Selamnesh Zemene
Blue Black Zebra
Bobby & Sue
AIR BINIOU
FEST NOZ avec
Kemener / Menneteau
Vincendeau / Felder
Boulanger / Simon
Termajik

DIMANCHE :
Bob Dylan
Gossip
Garbage
Ensemble Matheus
Kasabian
Amadou & Mariam
Santigold
Jesus Christ Fashion Barbe
Orelsan
1995
Chinese Man
Dope D.O.D.
Zara Moussa
Random Recipe
Avishaï Cohen
Ar Rannou
Burek
Taol Lans

Les Vieilles Charues avaient, une fois encore, joué à guichets fermés et l'ambiance était largement au rendez-vous.
 

EDITION 2013


Pour sa 22ème édition qui s'est tenu du 18 au 21 juillet inclus, les artistes ont joué à guichet fermé comme d'habitude.

La programmation était variée, pour tous et chacun y a trouvé son plaisir.

Jeudi 18 Juillet :

- Rammstein : Scène Kerouac - 19:00 à 20:15
- Raphaël : Scène Kerouac - 21:00 à 22:15
- The Hives : Scène Kerouac - 00:00 à 01:30
- Vitalic VTLZR : Scène Kerouac - 00:00


Vendredi 19 Juillet :


- BRNS :  Scène Grall - 22:10 à 23:20
- Colin : Scène Jeunes Charrues - 18:20 à 18:55
- Compagny Magmanus : Scène Le Verger - Plusieurs représentations
- Electrik GEM : Scène Gwernig - 00:10 à 01:30
- Half Moon Run : Scène Kerouac - 15:30 à 16:30
- Heartbreak Hotel : Scène Jeunes Charrues - 19:50 à 20:25
- Jacky Molard Acoustic Quartet : Scène Gwernig - 17:40 à 18:55
- Juveniles : Scène Grall - 17:30 à 18:20
- Keny Arkana : Scène Kerouac - 21:15 à 22:15
- La Rotative : Scène Le Verger - Plusieurs représentations
- Les Cubiténistes : Scène Le Verger - Plusieurs représentations
- Lescop : Scène Grall - 20:30 à 21:30
- Lilly Wood & The Prick : Scène Kerouac - 17:50 à 18:50
- -M- : Scène Glenmor - 22:25 à 00:10
- MmMmM : Scène Jeunes Charrues - 16:55 à 17:30
- Naïve New Beaters : Scène Grall - 00:00 à 01:10
- Paul Kalkbrenner : Scène Glenmor - 01:40 à 03:00
- Petit Monsieur : Scène Le Verger - Plusieurs représentations
- Rangleklods : Scène Grall - 19:00 à 19:50
- Rokia Traoré : Scène Glenmor - 16:40 à 17:40
- Ronan Tablantec / Sébastien Barrier : Scène Le Verger - Plusieurs représentations
- Serendou : Scène Gwernig - 15:30 à 16:40
- SUUNS : Scène Grall - 01:50 à 03:00
- Two Door Cinema Club :  Scène Kerouac - 00:20 à 01:30
- Youn Sun Nah Duo : Scène Gwernig - 21:00 à 22:20


Samedi 20 Juillet :

- After the Bees : Scène Jeunes Charrues - 15:30 à 16:05
- Asaf Avidan : Scène Glenmor - 18:55 à 20:15
- Benjamin Biolay : Scène Kerouac - 20:30 à 21:40
- Canzoniere Grecanico Salentino : Scène Gwernig - 17:15 à 18:45
- Cashmere Cat : Scène Grall - 01:30 à 03:00
- Féfé : Scène Glenmor - 16:15 à 17:15
- Fest Noz : Scène Gwernig - 23:00 à 01:00
- Gentleman & The Evolution : Scène Kerouac - 17:30 à 18:40
- Hanni El Khatib : Scène Kerouac - 00:05 à 01:20
- Interzone Extended : Scène Gwernig - 20:20 à 21:40
- Jodie Banks : Scène Jeunes Charrues - 18:20 à 18:55
- Jonathan Wilson : Scène Grall - 17:30 à 18:20
- Neil Young & Crazy Horse : Scène Glenmor - 21:50 à 23:50
- Oxmo Puccino : Scène Grall - 22:10 à 23:20
- Pete Sweet : Scène Le Verger - Plusieurs représentations
- Rone : Scène Grall - 00:00 à 01:00
- Startijenn El Taqa : Scène Gwernig - 01:10 à 02:20
- Superets : Scène Jeunes Charrues - 16:55 à 17:30
- Superpoze : Scène Grall - 19:00 à 19:50
- The Red Goes Black : Scène Jeunes Charrues - 19:50 à 20:25
- The Roots : Scène Glenmor - 01:30 à 03:00
- Wild Belle : Scène Kerouac - 15:00 à 16:00
- Yan Wagner : Scène Grall - 20:30 à 21:30

Dimanche 21 Juillet :

- Alt-J : Scène Kerouac - 18:55 à 20:05
- Barzaz : Scène Gwernig - 16:20 à 17:30
- Busy P Ed Banger Megamix : Scène Kerouac - 22:30 à 23:30
- Carlos Santana : Scène Glenmor - 20:15 à 22:15
- Charles Bradley and His Extraordinaires : Scène Glenmor - 15:15 à 16:15
- Dead Sailors : Scène Jeunes Charrues - 18:00 à 18:35
- Eostiged Ar Stangala : Scène Le Verger - Plusieurs représentations
- Goldwave : Scène Jeunes Charrues - 15:00 à 15:35
- Jack Danielle’s String Band : Scène Gwernig - 14:15 à 15:15
- La Femme : Scène Grall - 15:40 à 16:30
- La Gale : Scène Grall - 22:00 à 23:10
- La Mal Coiffée : Scène Gwernig - 18:50 à 20:10
- Lou Doillon : Scène Grall - 18:40 à 19:40
- Marc Lavoine : Scène Glenmor - 17:35 à 18:45
- Marie-Pierre Arthur : Scène Grall - 20:20 à 21:20
- Mermonte : Scène Kerouac - 14:15 à 15:05
- Mesparrow : Scène Grall - 17:10 à 18:00
- Phoenix : Scène Glenmor - 23:40 à 01:00
- Skip & Die : Scène Grall - 23:50 à 01:00
- The 1969 Club : Scène Jeunes Charrues : 16:30 à 17:05
- The Vaccines : Scène Kerouac - 16:25 à 17:25
- Turbo Sans Visa : Scène Gwernig - 22:10 à 23:40
 

EDITION 2014


Pour sa 23ème édition, les Vieilles Charrues ont réuni tout ce qu'il faut entendre et voir cette année !

Si vous souhaitez vous y rendre, dépêchez-vous, il ne reste que très peu de places !

La programmation complète :

JEUDI 17 JUILLET 2014 :
- Bakermat
- Christine and the Queens
- Fauve
- Frànçois and the Atlas Mountains
- HollySiz
- Indochine
- Odezenne
- Skip The Use
- The Black Keys
- Vanessa Paradis


VENDREDI 18 JUILLET 2014 :
- Casseurs Flowters
- Elton John
- Franz Ferdinand
- Gesaffelstein
- Stromae
- The Same Old Band
- Tinariwen


SAMEDI 19 JUILLET 2014 :

- Arctic Monkeys
- Détroit
- Diplo
- Falabella
- Julien Doré
- Shaka Ponk
- The Red Goes Black


DIMANCHE 20 JUILLET 2014 :
- Etienne Daho
- Girls In Hawaii
- Ky-Mani Marley
- THIRTY SECONDS TO MARS
- Totorro
- Yodelice

EDITION 2016


Pour sa 25ème édiition, Jean-Luc Martin, président de l'association des Vieilles Charrues, et Jérôme Tréhorel, directeur du festival, avaient le sourire et le sentiment du devoir accompli ce dimanche.

Les Vieilles Charrues ont attiré pour cette édition anniversaire plus de 278.000 festivaliers à Kerampuilh. 

La programmation était à la hauteur de l'évènement :

Bretagne

FESTIVAL LES VIEILLES CHARRUES 2016

JEUDI 14 JUILLET: LES INSUS, ÉTIENNE DE CRECY, MICKEY 3D, MANSFIELD.TYA...

VENDREDI 15 JUILLET: MICHEL POLNAREFF, DISCLOSURE, PAROV STELAR, LOU DOILLON, VALD...

SAMEDI 16 JUILLET: ALAIN SOUCHON & LAURENT VOULZY, THE LIBERTINES, LOUISE ATTAQUE, THE AVENER, IBRAHIM MAALOUF, IBEYI, HYPHEN HYPHEN...

DIMANCHE 17 JUILLET: MAJOR LAZER, LOUANE, NEKFEU, EDITORS, ODESZA, JAIN, LAS AVES...

Cette édition s'est déoulée tout en émotion, compte-tenu du contexte lié à l'attentat de Nice.

Plusieurs artistes ont apporté leur soutien sur scène en rendant notammant hommage aux victimes.
 

EDITION 2017


La 26ème édition se déroulera du 13 au 16 juillet 2017.

Une fois encore la programmation attirera le plus grand nombre :
 
JEUDI 13 JUILLET :

- ALLTA
- DELUXE
- FEDER
- ISEO & DODOSOUND
- JUSTICE
- LAMOMALI de M
- MANU CHAO
- MEUTE
- OTZEKI
- PNL
- ROCKY
- SHAME
- TALISCO
- THE INSPECTOR CLUZO
- TOTORRO

VENDREDI 14 JUILLET ;:

- BACHAR MAR KHALIFE
- DIE ANTWOORD
- DROPKICK MURPHYS
- ERIK MARCHAND ET BOJAN Z
- FAADA FREDDY
- GEORGIO
- KREIZ BREIZH AKADEMI
- KUNGS
- MHD
- PHOENIX
- PIXVAE
- RENAUD
- SONGE
- SUPER PARQUET
- THE SOCIAL CELTIC CLUB
- VINTAGE TROUBLE
- VITALIC ODC

SAMEDI 15 JUILLET :

- ARCADE FIRE
- CAMILLE
- CLEMENT BAZIN
- COLORADO
- COMAH
- FEST NOZ
- FRENCH 79
- GAYE SU AKIOL
- JEAN MICHEL JARRE
- KERY JAMES
- M.I.A.
- MOME
- NAIVE NEW BEATERS
- ROBERT LE MAGNIFIQUE
- ROYAL BLOOD
- SAN SALVADOR
- SYLVAIN BAROU
- VIANNEY

DIMANCHE 16 JUILLET :

- ACID ARAB
- DENGUE DENGUE DENGUE
- DJ SNAKE
- FFF
- KHAROUB
- KILLASON
- LA FEMME
- LES FRERES BERTHIAUME
- MACKLEMORE & RYAN LEWIS
- MATMATAH
- MIDNIGHT OIL
- MOGER ORCHESTRA
- OCTAVE NOIRE
- PAOLO CONTE
- PONI HOAX
- RADIO ELVIS
- SEASICK STEVE
- SPEED CARAVANE
- WAX TAILOR

BILLETERIE :

LES PASS 3 JOURS ET 4 JOURS SONT EPUISES.

Les PASS VENDREDI ET DIMANCHE SONT EPUISES.

Tarifs Pass JEUDI : 45 EUROS
Tarifs Pass SAMEDI : 45 EUROS
 
 
 

 


 
 

 

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen