FESTIVAL «HELLFEST»
« Que d'artistes ! »

ORIGINES DU FESTIVAL ET DE L’ASSOCIATION

Créé en 2006, le Hellfest, qui se déroule tous les mois de juin, s'est imposé comme l'un des principaux festivals européens et l'un des principaux événements culturels en France, rassemblant, en 2014, 152 000 festivaliers devant 167 groupes, sur trois jours.

Le Hellfest, également appelé Hellfest Summer Open Air, est un festival de musique français spécialisé dans les musiques extrêmes, annuellement organisé au mois de juin à Clisson dans la Loire-Atlantique.
Sa forte fréquentation le fait figurer parmi les plus importants festivals de musique français. Il est aussi l'un des plus grands festivals de metal du monde et le premier en France.

Il trouve son origine dans un autre festival musical, le Furyfest, qui se tient de 2002 à 2005 dans différents lieux des Pays de la Loire ; le Hellfest en prend la suite en 2006 puis connait, en quelques années, une hausse continue de sa fréquentation, passant de 22 000 pour la première édition à 152 000 entrées payantes en 2015.

 
Sa programmation est avant tout centrée sur le hard rock et le metal pour les deux scènes principales, tandis que chacune des quatre autres scènes du festival sont dédiées à un style plus particulier comme le black metal, le death metal, le punk hardcore, le doom metal ou le stoner metal, s'assurant ainsi la présence de groupes tels que Iron Maiden, Deep Purple, ZZ Top, Motörhead et KISS, tout autant que celle de Slayer, Megadeth, Sepultura, Cannibal Corpse ou Anthrax.

HISTORIQUE :


Une première association est créée en 2000 à Clisson sous le nom de « CLS CREW » dans le but d'organiser des concerts de hardcore et de punk dans la région de Nantes, ce qui permet de programmer des groupes comme Arkangel ou Poison the Well. Le succès rencontré par ces concerts permet de lancer un premier festival en juin 2002. Celui-ci prend le nom de Furyfest et réunit 400 personnes devant Agnostic Front, à Clisson, dans une salle du complexe sportif du Val-de-Moine.

Le festival est relancé les années suivantes. Celui-ci attire 7 000 personnes pour Sick of It All et Youth of Today en 2003. Le format passe à deux jours et, faute de disponibilité de salle à Clisson, la Halle de la Trocardière (Rezé) héberge cette seconde édition. Le fonctionnement du festival est lui aussi revu : l'association « MAN.IN.FEST » est créée pour se charger de l'organisation de celui-ci, l'édition 2003 ayant dégagé 30 000 € de bénéfice, Benjamin Barbaud, un des fondateurs, devient salarié de la structure. En 2004, le festival déménage au Mans et se tient dans les halles du circuit des 24 Heures où il attire 21 000 spectateurs pour Slipknot et Soulfly.

Après un déficit en 2004, l'édition 2005 héritant du passif, l'équipe organisatrice se décide à léguer les droits du festival à d'autres promoteurs et à se limiter à l'organisation. Cette fois-ci 30 000 entrées sont enregistrées au Mans, en trois jours, pour assister sur trois scènes aux concerts de Slayer, Motörhead, ou Anthrax, mais les problèmes financiers s'aggravent avec la disparition des promoteurs partis avec 600 000 € de recette, ce qui signe la fin de ce festival.


CREATION ET ESSOR :

Un nouveau projet de festival est relancé par deux anciens salariés du Fury Fest, Benjamin Barbaud et Yoann Le Nevé. Ceux-ci proposent aux élus de Clisson de créer un « petit festival dans l'esprit des Vieilles Charrues », mais sans parler de hard rock, de peur de ne pas être suivis par la municipalité. L'événementiel prend le nom de Hellfest, et se tient pour la première fois en plein air, accueillant 22 000 personnes en trois jours en juin 2006, venues assister à des concerts de Motörhead, Apocalyptica ou Dead Kennedys. Cette première édition est déficitaire de 200 000 €, ce qui n'empêche pas la tenue d'une nouvelle édition l'année suivante.

En l'espace de trois ans, le nouveau festival se hisse à la plus haute place des festivals régionaux, puis nationaux.
Si l'édition 2007 doit faire des économies à la suite du déficit de la première édition, et subir des conditions climatiques difficiles, 40 000 entrées sont enregistrées, avec une programmation incluant Slayer ou Megadeth.
L'année suivante la structure se renforce avec l'embauche de quatre permanents, et le choix d'un nouveau site permet de porter la fréquentation à 45 000 personnes pour l'édition 2008. Dans le même temps les relations avec les collectivités locales s'améliorent, ce qui permet au festival de signer des conventions de partenariats pluriannuels avec elles, alors que jusqu'à cette date la tenue du festival était tous les ans dépendante d'un vote du conseil municipal. Les 60 000 entrées sont atteintes lors de l'édition 2009, bénéficiant de la présence de Marilyn Manson comme tête d'affiche.
La notoriété du festival s'établit définitivement l'année suivante avec KISS, Deftones, et Alice Cooper qui permettent de porter la fréquentation à 70 000 visiteurs.

Les premières critiques importantes arrivent en 2010.
Plusieurs hommes politiques conservateurs le prennent pour cible ; Christine Boutin parle de « la culture de la mort » et Philippe de Villiers de satanisme. Ces attaques sont relayées les années suivantes par des groupes catholiques radicaux comme la Confédération nationale des associations familiales catholiques5 ou Civitas9,10, et/ou royalistes/d'extrême-droite comme le Cercle des Trois Provinces.
Les groupes les plus polémiques comme Taake12, Anal Cunt ou Satanic Warmaster13 sont déprogrammés lors des éditions suivantes. Néanmoins, le festival peut compter sur des soutiens politiques comme le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand ou le député PS Patrick Roy.


UNE NOTORIETE A L'ECHELLE EUROPEENNE :

Un hommage est rendu au député Patrick Roy, en 2011, mort peu de temps avant, sous la forme d'un feu d'artifice final ; celui-ci avait joué sur scène avec le groupe Mass Hysteria, lors de l'édition précédente. La même année, avec Rob Zombie, Scorpions, et Ozzy Osbourne en têtes d'affiches, 75 000 personnes se réunissent pour la dernière fois sur le site du Val-de-Moine avant de rejoindre celui du Champ-Louet l'année suivante.
Ce changement de site, dû à la construction d'un lycée sur l'espace dédié au festival, entraîne sa croissance, lors de l'édition 2012, grâce à une surface d'accueil supérieure, passant de 14 à 21 hectares : la jauge connaît donc une augmentation importante, passant de 25 000 à 35 000 spectateurs par jour ; le nombre de scènes passe lui dans le même temps de quatre à six. La barre symbolique des 100 000 entrées est franchie cette année-là, avec Mötley Crüe, Lynyrd Skynyrd, ou encore Guns N' Roses comme têtes d'affiche.

Plusieurs groupes principaux de l'édition 2013, tels que ZZ Top ou KISS, tendent à rendre plus grand public le festival, alors que dans le même temps les critiques émises par des groupes politiques ou religieux se font plus discrètes. La structure doit cependant subir la même année la concurrence du Sonisphere Festival dont l'organisation est transférée du mois d'août au mois de juin, entraînant une hausse des cachets des artistes. L'édition 2014 programme des groupes comme Iron Maiden, Aerosmith, ou encore Deep Purple, alors que la jauge se stabilise autour des 150 000 entrées en trois jours.


FONCTIONNEMENT :

Organisation et budget :

L'association organisatrice emploie dix personnes à l'année, auxquelles viennent s'ajouter 2 000 bénévoles pendant le festival. Son siège est localisé à Cugand en Vendée, à proximité de Clisson, et elle est dirigée, depuis sa création, par Benjamin Barbaud.

Le festival fonctionne, en 2013, avec un budget annuel de près de huit millions d'euros, à l'équilibre cette année là. Les recettes sont constituées à 66 % de la billetterie, des bars à 16 %, le reste provenant de recettes commerciales ou de sponsoring. Les subventions publiques participent à hauteur de 1 % de celui-ci, versées par la région Pays de la Loire, le département de la Loire-Atlantique, ou la municipalité de Clisson ; l'État, lui, ne verse rien.

Les dépenses vont en premier lieu dans l'enveloppe artistique avec un budget de 4,5 millions d'euros pour l'édition 2014, en hausse d'un million d'euros par rapport à celle de 2013, soit la plus élevée des festivals français. Le reste du budget, environ les 2/3 des postes de dépenses des années précédentes, allant dans la technique, le matériel, et l'organisation en général.


Scènes et programmation :

Depuis le changement de site, en 2012, les activités du festival sont structurées autour de six scènes dédiées chacune à un style de musique différent. Elles fonctionnent par alternance, trois scènes accueillant un concert en même temps, pendant que les balances sont organisées sur les scènes restantes.

Le duo des scènes majeures, les « Mainstages » 1 et 2, est situé en plein air ; la première accueille des groupes les plus orientés vers le grand public et/ou plus orientés vers le heavy metal comme Iron Maiden, KISS ou Guns N' Roses, alors que la seconde, aussi orientée grand public, accueille également des groupes plus inspirés par le metal alternatif, comme Korn, Slayer, ou Sepultura. Un chapiteau regroupe deux autres scènes ; « the Temple » est plus consacrée au black metal, programmant des groupes comme God Seed ou Cradle of Filth ; « the Altar » produisant plutôt des groupes de death metal, comme Opeth ou Morbid Angel. La scène destinée plus particulièrement au punk hardcore, « the Warzone », accueille des groupes comme NOFX ou Bad Religion ; la scène de doom metal et stoner, « the Valley », est consacrée à des groupes comme Electric Wizard ou Clutch. Une septième scène, le « Metal Corner », abrite le tremplin rock et des sets de DJ's ainsi que des projections vidéo.

Adresses utiles

Responsable :     Yoann Le Nevé
Adresse :     La Feuillée - 85610 CUGAND
Courriel :     info@hellfest.fr
Site Internet : http://www.hellfest.fr
Autres contacts : Benjamin BARBAUD (Président)

POINTS DE VENTE BILLETTERIE

http://www.hellfest.fr/event/hellfest-2016/clisson/908989/


EDITION 2014

20, 21 et 22 juin 2014.

Les groupes programmés : 1349, Annihilator45, Behemoth, Brutality Will Prevail (de), Carcass, Conan, Crowbar, Dagoba, Death, Dordeduh, Downfall of Gaia, Downset, Dozer (en), Emperor46, Equilibrium, First Blood (en), Fueled by Fire (de), Gehenna, Hatebreed, Iced Earth, Implade Nazarene, In Solitude (en), Kataklysm, The Last Resort (de), Loudblast, Lowrider, Mad Sin, Mars Red Sky, M.O.D. (en), Nightmare, Powerwolf, Pungent Stench, Repulsion, Satan's Satyrs, Shining, Sólstafir, Tagada Jones, Terror, Toxic Holocaust, Trivium47, Trollfest, Tsjuder, Ulcerate (en), Vreid / Windir Sognametal, Watain, Weekend Nachos, Year of the Goat et Zodiac (en).

Aerosmith, Black Sabbath, Deep Purple, Iron Maiden, Megadeth, Rob Zombie, Slayer et Status Quo étaient également à l'affiche.

D'autres groupes sont venus compléter cette programmation : Azziard, Black Tusk (en), Brutal Truth, Carnal Lust, Doyle Airence, Extreme, Mercyless, Sabaton, Against Me!, Kvelertak, Lynch Mob, Nefarium, Order of Apollyon, Rotting Out et Walking Papers.

EDITION 2015

À la fin de l'édition 2014, Ben Barbaud annonce qu'aucune date ne peut être avancée en raison de celles du bac 2015 qui aura lieu le weekend dédié au festival ; un décalage d'une semaine avait été envisagé.

Les dates ont été annoncées officiellement sur le site du Hellfest, le 16 septembre 2014 : la dixième édition se déroulera les 19, 20 et 21 juin 2015.

Les principales têtes d'affiche avaient été annoncées, dont plusieurs groupes ayant déjà participé au festival : Airbourne, Alice Cooper, Arch Enemy, Billy Idol, Biohazard, Body Count featuring Ice-T, Children of Bodom, Dead Kennedys, Envy, Faith No More, Five Finger Death Punch, In Flames, Judas Priest, KoЯn, Limp Bizkit, Marilyn Manson, Meshuggah, Motörhead, Nightwish, NOFX, Rise Against, Scorpions, Slash, Slipknot, Venom et ZZ Top63, soient 128 noms64 ;

Lors de la deuxième annonce, 26 groupes sont venus compléter la programmation ; parmi eux, A Day to Remember, Epica, Mastodon, Onslaught et Superjoint Ritual (pour une 5e participation de Phil AnselmoNote).

Une troisième annonce a listé les derniers groupes confirmés : Cavalera Conspiracy, Hawk Eye, L7, Monarch! (en), Motionless in White et We Are Harlot (en).

Annulations/remplacements : Today Is the Day (en) a été remplacé par Sofy Major68 ; Hirax (en) et Atlas Moth (en) ont été remplacés par Lost Society et Death Engine69 ; Rise Against a été remplacé au pied levé par NOFX70.

Comme chaque année, le festival s'est déroulé à guichets fermés !

EDITION 2016

Cette édition s'est déroulée les 17, 18 et 19 juin 2016.

L'affiche complète était la suivante :



 

 

Copyright © 2018 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen