LA BESTIOLE
« Le groupe qui monte, qui monte ...»

Duo formé en 2005, la BESTIOLE est un hexapode à deux têtes dont la dualité, entre son entité féminine et masculine, ne fait que s'inverser au fil des compositions. Que ce soit dans la brutalité ou la sensibilité, Delphine (chant et batterie) et Olivier (chant et guitares) plongent avec délectation dans leurs inlasables activités.

Il en aura fallu des métamorphoses avant que les deux comparses trouvent leur véritable envol.

Delphine Labey est comédienne et musicienne. Jusqu'à l'âge de 20 ans, le domaine du chant lui est étranger. C'est pour compléter un bagage technique que Delphine prend des cours de chant lyrique. Le théâtre et le cabaret ne lui suffisent plus.

Olivier Azzano commence à jouer de la guitare à 15 ans. Il joue dans plusieurs groupes (Microcombo, Alectex ...) et nourrit en parallèle une vocation pour tout ce qui touche à la production et à l'électronique.

Comme une fable improbable, ces deux petites bêtes de somme, vont être présentées un jour l'un à l'autre, par leurs deux ex respectifs !


Tel un signe du destin, ils vont sympathiser et travailler sur un projet commun : Labay. Le premier album solo de Delphine. Olivier compose, Delphine écrit les textes et chante. Cette première ébauche débouche sur un nouvel horizon. Delphine, dont les références se nomment Léo Ferré, Claude Nougaro, Billie Holliday et Tom Waits, découvre le monde d'Olivier où règnent les noms des Pixies et Sonic Youth et où traînent les vieux fantômes du Rock Américain. Une nouvelle entité prend forme le soir du 9 décembre à 20h30 ... La Bestiole.

A partir de là, Delphine décide, non seulement de s'occuper du chant, mais aussi de la batterie. En parfaite autodidacte, elle progresse rapidement. Un grand plus pour le jeu scènique du duo.

La Bestiole, plus fourmi que cigale, ne se repose pas et s'attèle à écrire de nouvelles compositions. La réalisatrice Alix Delporte (Angèle et Tony) demande au groupe de faire une reprise du Days of David Spencer de David Mc Williams afin de l'inclure dans une bande originale de son court métrage "Comment on freine dans une descente ?" en 2006. Bien qu'au final, cette reprise ne soit pas dans son film, elle fait partie désormais du répertoire live de La Bestiole.

Devenue une petite révélation, La Bestiole devient cigale et se produit dans de belles salles et en premières parties (Asaf Avidan à la Cigale, Joe Bonamassa à l'Olympia, Izia, Clarika, Têtes Raides, Mademoiselle K, Poney Express ...).

La Bestiole détone et démange, façon White Stripes. Delphine se tient debout derrière sa batterie et Olivier prend le reste de l'espace, avec ses guitares affûtées et riffs lunaires.

Forte de son premier album, "B, comme ..." sorti en janvier 2009, aux paroles sombres et riches d'une sensibilité féminine, associées au minimalisme rock, La Bestiole dévoile son univers brut,énergique, sensuel et organique.

En 2009, La Bestiole est gagnante du Grand Zebrock, joue à la Fête de l'Humanité, aux Eurockéennes de Belfort, au festival Elles font du Rock, aux Francofolies de Spa et remplie les scènes de la Maroquinerie, de la Bellevilloise et du Zèbre et se produit au Québec en 2010.

En 2011, le duo commence l'écriture du second album. Buzy, séduite par le groupe, lui offre deux textes. Parfaite évolution après que La Bestiole eut utilisé les talents de Stéphanie Labbé. Cette directrice artistique a oeuvré en permanence afin de donner naissance à cette Bestiole qu'elle a soutenue contre vents et marées, hiver comme été.

Tomber sur toi est le single imparable et le titre éponyme de ce nouvel album signé chez Bad Réputation, label des Love Me Nots, Baskery, Kiss Kiss Bang Bang ... Les textes se font plus forts et parlent de rencontres. Le rock se fait plus mordant. Les influences sont nettement mises en valeur, témoin de la reprise ravageuse des Ramones, She talks to rainbows.

La Bestiole est devenue grande et possède une nouvelle autorité. Elle n'hésite plus à vous envoyer ses attaques sonores et destructrices et séductrices. C'est à se demander si La Bestiole ne viendrait pas de la planète Klendathu.

Le prochain opus Hot Voltig sortira en 2012. A surveiller de près.

Le palmarès du groupe est déjà très impressionnant :

* 1ère tournée québécoise en juin 2010 (6 dates)
* Gagnant du Grand Zebrock 2009, la Bestiole a joué à la Fête de l'Humanité
* Gagnant du concours SFR Jeunes Talents, elle a pu jouer aux Eurockéennes en juillet 2009
* Gagnant du concours de chanson francophone d'Engis (Belgique) elle a assuré la 1ère suarez, un show cas à Liège, joué aux Francofolies de Spa
* Gagnant du concours et tremplin : Rock on Strophe en 2007 (compilation distribuée à 6000 ex)
* Lauréat du tremplin jeune talent de St Chamond (42)
* Lauréat du tremplin du festival des Aventuriers (94) en 2007 et ouverture de l'édition en 2008
* Sélectionné au tremplin du Festival Jacques Brel à Vesoul, au concours Le Mans Cité Chanson.

Pour Oublier Production (POP), tourneur de Shaka Ponk, Melissmell ... orchestre leur débarquement sur les scènes hexagonales et internationales.

Mesdames et Messieurs les Organisateurs, programmer La Bestiole sur une date c'est une réussite assurée. Comment résumer l'univers du groupe ? : une pointe de Noir Désir et des Rita Mitsouko, une sacrée allure et énormément d'autorité ...

Pour répondre aux nombreuses demandes des visiteurs de ce site, nous avons le plaisir de vous informés que vous pourrez découvrir la Bestiole sur scène à Paris le 24 mai 2012 à 20h00 au Café de la Danse.

Management : vanessa@la-bestiole.com
 
Retrouvez toutes les infos  sur : www.myspace.com/labestiole  et sur www.facebook.com/LABESTIOLEofficiel

 



 

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen